Service Civique

« Participer à l’élaboration de la Fête des Saint-Georges est très motivant »

 

David Buisson, président de l’association Saint-Georges-en-Couzan 2019, présente tout ce qui est engagé pour l’organisation de la fête des Saint-Georges de France, en juin, en moyens humains et matériels.

 

Depuis début novembre, Clotilde Mollon, jeune étudiante en musicologie à Saint-Etienne, présidente de la MJC de Saint-Etienne-le-Molard, effectue, en plus de ses études, son service civique pour le compte de l’association Saint-Georges 2019.

 

« On ne parle pas de travail, mais de mission »

 

« Le service civique est conçu pour répondre à des missions bien précises, autour de projets associatifs, explique David Buisson, président de l’association. Il n’est pas régi par le code du travail, mais par celui des armées. On ne parle pas de travail, mais de mission, avec toute la sémantique qui s’y attache »

Et d’ajouter : « L’association a formulé une demande auprès de la Direction départementale de la cohésion sociale en préfecture de la Loire, et notre candidature a été retenue ».

 

Une tâche conséquente

Et la tâche est conséquente, puisque onze commissions de travail gravitent au sein même de cette structure, spécialement créée pour l’événement. Clotilde Mollon éclaire son rôle dans le cadre de sa mission : « Mon rôle consiste à assurer, avec mon tuteur, la coordination entre les onze commissions bénévoles, la réalisation des supports de communication et la gestion administrative. Et aussi, par l’intermédiaire d’une convention avec la mairie, l’élaboration du bulletin municipal 2019. Je participe également à toutes les réunions de travail et c’est pour moi une réelle motivation de découvrir le montage d’un tel événement dans une commune de 450 habitants. »

Et de rajouter avec enthousiasme : «  Cette commune est particulièrement dynamique avec, aujourd’hui 90 bénévoles impliqués, alors qu’il en faudra cinq cents le jour même ».